Communiqués de presse

7 mai 2014

La BID lance un nouvel outil en ligne pour l’analyse des politiques d’agriculture en Amérique Latine et dans les Caraïbes

Cet outil en ligne permet aux législateurs de prendre des décisions avisées en ce qui concerne les prix et les subventions, et de prévoir certains facteurs tel le changement climatique pouvant affecter la sécurité alimentaire 

Le Jeudi 8 Mai, la Banque Interaméricaine de développement lancera le système de contrôle des politiques d’agriculture d’Evaluations en Aide aux Producteurs (EAP), Agrimonitor. Cet outil en ligne pour l’analyse des politiques d’agriculture vise àaméliorer les règles et pratiques agricoles en Amérique Latine et dans les Caraïbes. 

La BID pense que cet outil quantitatif, créépar le Professeur Tim Josling de l’Université de Stanford, permettra de mieux comprendre les décisions politiques affectant la sécurité alimentaire, l’intégration du commerce, la compétitivitéet la pauvreté rurale, ainsi que leur rapport avec les changements climatiques de la région. 

Agrimonitor permet d’obtenir des analyses pertinentes pays par pays et spécifiques àla région, en utilisant une méthode déjà appliquée depuis 1989 par l’Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) pour ses pays membres. Les EAP sont un système largement utiliséfournissant des informations quantitatives sur le prix des produits, le paiement direct aux producteurs et le coût des services en général. 

Selon les informations recueillies par les EAP entre 2003 et 2012, l’Amérique Latine etles Caraïbes sont àla traîne et n’ont pas suivi la tendance mondiale de l’agriculture, consistant à se libérer de la dépendance aux prix subventionnés, aux aides directes et aux services en général. 

Des 30 milliards de dollars que les gouvernements de la région dépensent en aides àl’agriculture, 14 milliards proviennent de subventions sur les prix du marché, 13 milliards de paiements directs, et seulement 3 milliards sont dédiés aux services généraux telle la recherche, l’inspection sanitaire des plantes et des animaux, l’infrastructure rurale et autres biens publics. 

L’Agrimonitor contribuera donc àde meilleures décisions politiques, et la BID considère aussi que cet outil pourrait être crucial pour la planification des politiques régionales en ce qui concerne les changements climatiques. 

Informations supplémetaires

Paul Trapido
Chef d'équipe de la BID
pault@iadb.org

Contacts avec la presse

¡Hola, Bienvenido al BID!

Te invitamos a unirte a nuestra lista de correo.